LE CAMEMBERT DE L'ÉTOILE 

Julien Bessard-Duparc, né en 1854 et nantais d'origine, possède depuis 1883 une fromagerie à Bernières d'Ailly dans le Calvados.

En 1894, il décide de s'approcher de la capitale et fonde une autre fromagerie à La Chapelle-aux-pots dans l'Oise.

Il cèdera plus tard, en 1898, la fromagerie de Bernières d'Ailly à son beau-frère Henri Lermat.

Julien Bessard-Duparc a l'idée lumineuse de commercialiser un fromage avec une étoile. L'avenir de ses affaires va reposer essentiellement sur la représentation de ce symbole céleste qui indique le chemin à suivre... de ses clients !

Il fait ainsi dessiner et imprimer son étiquette à l'imprimerie Bernard & Ferand à Paris, et dans la foulée dépose le 26 octobre 1894 à l'INPI de Beauvais la marque « camembert de l'Étoile ».

 

 

Sur ces premiers tyrosèmes, domine l'étoile, mais on aperçoit aussi la France, l'Angleterre, et les USA. Dès ses débuts, Julien Bessard Duparc destine ses fromages à l'exportation.

 

La fromagerie créée à La Chapelle aux Pots prend le nom de « Fromagerie de l’Étoile ».

   

Dès les premières années, la production de ce fromage va augmenter de façon très significative, comme l'atteste « le guide du voyageur en France » daté de 1900. Il est mentionné que : « Outre ses carreaux et poteries, le village de La Chapelle-aux-Pots est connu par ses fromages de l'Étoile ».

Cette année là, 3500 fromages en moyenne sont fabriqués tous les jours.

Julien Bessard du Parc produira d'autres fromages de marques différentes, mais dans une moindre proportion et que nous ne traitons pas dans cette étude.

L'installation à La Chapelle-aux-pots n'était semble t'il pas un hasard. Ce village entouré de vertes et grasses prairies se situe à une encablure de la capitale française (72 kilomètres) où vivent au début du siècle quelques 3,7 millions d'habitants. De plus, en 1890, la liaison ferroviaire La Chapelle-aux-pots - Beauvais - Paris existe et permet d'acheminer très rapidement les fromages vers la capitale. D'ailleurs, la trace de cette liaison sera toujours visible sur les étiquettes.

Julien Bessard-Duparc a de l'expérience et a bien observé et compris l'importance d'un bon réseau commercial. Ses fromages vont avoir une renommée très rapide grâce notamment à un réseau de distribution court bien étoffé, et également à la participation dès 1894 à de nombreux concours fromagers.

Les nombreuses médailles gagnées accroissent la popularité de ses produits.

Le fromager vise la fortune et la gloire. New-York avec ses quelques 3,4 millions d'habitants le fait rêver et lui tend la main, mais également toutes les autres villes des USA, et aussi Londres.

Qu'à cela ne tienne, Julien Bessard-Duparc franchit la mer, et applique la même stratégie. Il installe en 1901 une fromagerie à Sidney, village entouré de vertes prairies, situé à 270 kilomètres de New-York et desservit par une voie ferrée. Il baptise aussi cette fromagerie « La Fromagerie de l’Étoile ». Il va y produire divers fromages dont son camembert fétiche « le camembert de l'Étoile ».

la fromagerie de Sidney dans l'État de New-York

Mais l'aventure américaine sera de courte durée puisque Julien Bessard-Duparc meurt prématurément d'un problème à la gorge en décembre 1906. Louis, son fils, poursuit la production jusqu'en 1908. Le "camembert de l'étoile" américain s'éteint.

En 1910, toute la production est recentrée sur La Chapelle aux Pots. Le dépôt du "camembert de l'étoile" est renouvelé et un nouveau dépôt sans fond de carte est déposé à l'INPI (Institut National des Proriétés Industrielles).

De nos jours, les témoignages de l'époque 1900-1930 sont peu nombreux. Nous retrouvons la trace de ces camemberts étoilés bizarrement sur des cartes postales anciennes de vieux commerces. 

Joliment exposés en devanture des crémeries, ils se reconnaissent facilement et semblent très attractifs. Leur nombre important trouvé dans les vitrines des épiceries et  des crémeries, atteste incontestablement de la féconde production de ces fromages à La Chapelle-aux-Pots.

 

 

Nous avons identifié certaines crémeries à Paris : avenue de Versailles, rue de Lorillon, rue Leprince, rue des Saints-Pères, rue de Bourgogne, rue Rochechouart, rue Mozart, et également en région parisienne, aux Lilas (93), et dans le département 92.

  
 
                                   

     

A cette époque, les crémeries proposaient du lait frais aux parisiens ainsi que des produits laitiers divers comme le fromage. Les voituriers réalimentaient régulièrement les magasins, parfois deux fois par jour, le matin et le soir. Le lait provenait de vacheries situées à Paris ou dans la banlieue proche, et le fromage de grossistes s'approvisionnant aux halles ou d'un livreur venant d'un dépôt près de la gare.


   
                                       

 

                                       
                                       
   
                                       
  
                                       



                                       
                                       
                 
                                       
                                       
                                       
                                       

Il existe de nombreuses autres variantes de tous ces fromages, des pourcentages différents, des tampons, des diamètres différents, des mentions comme « Camembert muni de l'étoile protectrice contre la moisissure des fromages »...

Renouvellement des dépôts en 1925

Située à la limite extérieure du territoire normand, la fromagerie de La Chapelle-aux-pots va être une des rares dans ce cas autorisée à afficher sur leurs fromages le timbre du « Syndicat du Véritable Camembert de Normandie ».

Annuaire du lait 1936

Toutes ces étiquettes coexisteront jusque dans les années 1930.

Seul, le vrai "camembert" garde le graphisme avec une carte de géographie de la France et des États-Unis. Tous les coulommiers et fromages divers ne possèdent pas ce fond. 

Annuaire du lait 1938

La fromagerie demeure une affaire familiale jusqu'en 1955, année où la société « ELLSA » implantée à Dieue sur Meuse reprend les rênes de la fromagerie.

 

La fabrication du « camembert l'étoile » à La Chapelle-aux-Pots va se prolonger jusqu'en 1972. En 1978, la fromagerie ferme et est rachetée par le groupe Allemand « Hochland ».

Réalisation : Eric Delpierre

retour