Imprimerie

LALEU

à POITIERS

(Vienne)


- 1952 -
       
- 1951 à 1965 -
Historique : 1904 - aujourd'hui
       
1904 - 1946 : Sauzé-Vaussais (Deux-Sèvres)

1946 - 1955 : 4 rue du Général Demarçay, au centre ville de Poitiers

1955 - 1984 : Saint-Benoit

1984 - aujourd'hui : Iteuil
 
                   

article paru en avril 1967 dans le bulletin
du "C.T.O." (Club Tyrosémiophile de l'Ouest)

Françoise Andres présente quelques-uns des emballages et des étiquettes les plus prestigieux qui sortent chaque jour de ses rotatives. (photo de 2017)
     
 
                   
 

Voici l'article de "La Nouvelle République" du 17 avril 2017 présentant l'entreprise :

"S'il revenait parmi nous, Charles Richard aurait bien du mal à reconnaître la petite imprimerie qu'il fonda voici 110 ans à Sauzé-Vaussais dans les Deux-Sèvres. L'entreprise qui, au mieux de sa forme dans l'entre-deux-guerres compta 15 salariés en emploie aujourd'hui cent de plus. Et cela fait belle lurette qu'elle a quitté Sauzé-Vaussais : on l'a vue à Poitiers, où Philippe Laleu, gendre du fondateur l'installa après guerre, puis à Saint-Benoît en 1955, pour s'installer finalement à Iteuil entre 1980 et 1984.

Surtout, si Richard-Laleu reste le partenaire de l'industrie laitière, son métier n'a plus grand-chose à voir avec ce qu'il était au début du siècle dernier. A partir de 1918, avec l'apparition des coopératives laitières, mon grand-père a orienté son entreprise vers l'emballage, raconte Françoise Andres, actuelle présidente du directoire de Richard-Laleu.

Un démarrage porté par l'essor des coopératives laitières

Un coup de génie de l'artisan imprimeur qui allait durablement sceller l'avenir de son entreprise. Aujourd'hui encore, grâce à un constant développement des techniques d'impression, Richard-Laleu reste le partenaire de nombre de grandes marques régionales mais aussi internationales : des chèvres Soignon ou Bougon aux camemberts Président, en passant par « Vieux Pané » ou « Caprice des Dieux », nombre de marques restent fidèles au savoir-faire de Richard-Laleu.
Sa recette, face à la concurrence de géants de l'imprimerie : rester très proches des clients. pas moins de trois ingénieurs recherchent en permanence les meilleures solutions d'emballage, au fil de l'évolution des produits laitiers. Et désormais, 25 % de la fabrication de l'usine d'Iteuil part à l'exportation : un axe de développement très important.
Ces dernières années, Françoise Andres s'est risquée à conduire son entreprise sur des chemins encore inexplorés. C'est ainsi que des contrats ont été signés avec des producteurs de jambon ou de produits surgelés. Mieux : il y a trois ans, Richard-Laleu a fait ses premiers pas dans l'emballage de produits cosmétiques et de boissons.
Pour se maintenir dans un marché très concurrentiel et se lancer sur de nouvelles pistes, l'entreprise d'Iteuil a consenti un effort exceptionnel d'investissement en 2013, à l'image de ce système très sophistiqué de contrôle en continu de l'impression par caméra.
Cet après-midi, quelque 200 invités, parmi lesquels la préfète de région (1), découvriront sous la conduite de Françoise Andres tout le savoir-faire de Richard-Laleu. Une entreprise qui, en 2004, dans un contexte économique difficile, avait négligé de célébrer son centenaire et entend bien se rattraper dix ans plus tard.

(1) Invité, l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin sera présent sous forme de visioconférence.

Richard-Laleu RN 10 à Iteuil. 115 salariés. Chiffre d'affaires : 18 millions d'euros. Présidente du Directoire : Françoise Andres. Présidente du Conseil de Surveillance : Jacqueline Laleu."

 
          Sources : lanouvellerepublique.fr (Vincent Buche)  
                   
                   

 

Quelques étiquettes :
                   
                             
                   
                   
 

 retour